Mardi, lors de la dernière séance du Conseil Municipal, notre groupe a déposé une motion (cosignée par le Parti Socialiste) dont l’objectif est de lutter contre le gaspillage et la pénurie alimentaire. Cette motion a été acceptée par la quasi-totalité des Conseillers Municipaux.
La motion vise à mettre en place un frigo participatif, en partenariat avec l’association Free-Go. Onex deviendra la deuxième commune du Canton (après la Ville de Genève) à posséder un frigo de ce genre.

Présente sur le Canton de Genève depuis 2022, l’association Free-Go dispose d’un réseau étendu et d’une structure performante;: grâce à cette collaboration, la Ville d’Onex agit efficacement contre le gaspillage alimentaire et la précarité.
Dans un premier temps, un frigo sera construit sur mesure, par des personnes en réinsertion, sous la houlette d’un responsable. Autant que possible, les matériaux recyclés/réutilisés seront privilégiés. Ce frigo sera à disposition de la population 24/24h, et devra notamment résister aux conditions extérieures et aléas de la météo.

Une fois le frigo participatif installé à Onex, l’association Free-Go s’occupera de l’approvisionner en collectant des aliments auprès des commerçants participants. A noter que l’association Free-Go n’est pas en concurrence avec l’association Partage: au contraire, ces deux associations sont complémentaires. En effet, l’association Partage récolte des denrées alimentaires non-périssables (telles que riz, pâtes, huile, …) et des produits non-alimentaires, les stocke et les redistribue ensuite. L’association Free-Go, quant à elle, récolte uniquement des aliments à consommer dans les 24 à 48 heures, elle les dépose directement dans un frigo participatif. De par son mode de fonctionnement, l’association Free-Go récolte majoritairement des fruits et légumes.

Les particulier·ère·s sont également invité·e·s à déposer leur surplus – à condition de respecter quelques règles sanitaires – et chacun·e est libre de venir se servir, à tout moment.

Avec cette motion, nous nous attaquons à la fois au gaspillage alimentaire et à la précarité, tout en faisant participer l’ensemble de la population onésienne!